LAURA GOZLAN

lauragozlan.PNG

   Les installations, les films et les sculptures de Laura Gozlan explorent les liens entre les sous-cultures et le posthumanisme, leurs mythes fondateurs (New Age, cybernétique) et leurs dystopies.

Au sein de ses installations, l’artiste génère des flux vidéos assemblant, sans hiérarchie, des images empruntées et des images tournées sur des pièces sonores dont les phases et les motifs induisent des états de conscience modifiés. Elle puise tant dans le giallo, le film d’anticipation des années 70-80 que le document scientifique qui relèvent de mythes techno-utopistes. Laura Gozlan développe des environnements sculpturaux qui accueillent des projections dans la logique de l’Expanded Cinema de Gene Youngblood. Par des opérations de fragmentation, de froissement et de réflexion, elle recherche une forme de tri-dimensionnalité dans l’image projetée.

 

Depuis 2019, Laura Gozlan repasse à la fois derrière et devant la caméra pour y interpréter Mum, avatar transgressif et freak, qui sous la forme de courtes séries vidéo, confronte son corps à l’échelle et à ‘l’usage’ des pièces sculpturales de l’artiste. Mum est une incarnation du Féminin monstrueux et renouvelle la dimension grotesque et horrifique de sa pratique tout en interrogeant le lien des technosciences au corps féminin.