CÉCILE BART

Capture d’écran (6).png

   Née en 1958, Cécile Bart est une peintre dont les compositions abstraites sont pensées pour des espaces donnés. Depuis les années 1980, l’artiste explore les possibilités de la peinture abstraite sous forme d’écrans, de tableaux ou de collages qu’elle met en scène avec un sens rigoureux de l’espace. La création des « Tableaux-écrans » est l’axe majeur de son travail : il s’agit de panneaux tendus de Tergal (une fibre synthétique), sur lequel elle applique de la peinture avant de l’essuyer « de telle façon qu'il conserve une relative transparence ». Ces peintures se transforment en écrans quand elles sont installées dans un lieu et jouent leur rôle de révélateurs de la lumière, « si possible naturelle » (comme le précise l’artiste sur son site web), comme l’écran du cinéma. Souvent monochromes (d’une seule couleur), elles ne se présentent donc pas uniquement comme des œuvres autonomes, mais comme les instruments d’une recherche à l’échelle de l’espace, qui devient lui-même un volume pictural, une étude de la couleur et de la lumière en trois dimensions. Dans cet ensemble impossible à restituer par la photographie, le déplacement du spectateur crée de nouvelles compositions, de nouveaux mélanges de couleurs.


Lors de son exposition au Portique (Le Havre) en 2014, confrontée à l’absence de lumière naturelle dans l’espace d’exposition, Cécile Bart choisit de réintroduire de la variation et du mouvement en projetant des photographies animées, dont la luminosité fluctue. Ce sont des photographies d’ombres et d’effets lumineux, prises par elle, principalement chez elle, et que l’on retrouve sur le site 🐛🌪🦜, associées à des vues de peintures dans l’atelier. Un jeu de correspondances se crée entre les peintures, capturées dans des situations de « vie quotidienne », et les photographies dont elles sont l’écho abstrait.