ARNAUD DEZOTEUX

Capture d’écran (2).png

   Le réalisateur Arnaud Dezoteux exploite à travers ses films et ses installations l’absurdité de la réalisation de films à l’âge du virtuel. Invité à exposer aux Bains-Douches (Alençon) en 2015, il y montre son film Behind the Scenes ainsi qu’un décor vert fluo dans lequel le public pouvait déambuler. Les deux éléments correspondaient à deux étapes dans la réalisation d’un projet au long cours, soit le tournage d’un film d’Heroic Fantasy au scénario rocambolesque finalement achevé en 2017 sous le titre Miroir de Haute-Valnia. Tourné dans les conditions d’une série d’aujourd’hui, c’est-à-dire que les personnages et les accessoires sont incrustés sur des fonds virtuels, le film est autant l’histoire du roi Rénérald IV et de la princesse Sataralia qu’un making-of révélant les conditions de tournage. Improvisation avec les personnages, ruptures, tâtonnements, apparition et disparition des effets spéciaux, cette « aventure improvisée et évolutive » s’écrit au fur et à mesure tout en respectant un cadre narratif. L’artiste joue avec les codes du genre Fantasy, sur lesquels s’appuie le public pour retomber sur ses pattes.


Sur le site 🐛🌪🦜, on peut voir un extrait inédit de ce tournage rocambolesque, qui n’a pas été conservé au montage final. Le réalisateur a travaillé avec la troupe de danse médiévale Capriole dans le décor qu’on pouvait voir aux Bains-Douches. La troupe chante, puis tente de voler l’épée du Roi, disparaît dans une tempête pour à la fin danser joyeusement. « Entre mise en scène et réalité », ce projet fait naître des situations drôles et étranges, proches du sketch, où le regardeur ne sait plus s’il est face à un acteur ou à son personnage.